Allô 119

119 : Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger

En cette semaine où l’on célèbre les 30 ans de la Convention relative aux droits de l’enfant il est important de rappeler ce numéro 
119 : ALLÔ ENFANCE EN DANGER

Ces 30 années de réalisation des droits de l’enfant ont contribué à transformer le statut des enfants à travers le monde. C’est l’occasion de célébrer et de lancer un appel à l’action.
Heureusement grâce à cette Convention le statut des enfants a changé, avant ils étaient propriétés de leur parent alors que maintenant les enfants sont sujets de droits. Lorsque l’on prend position pour des enfants en danger, c’est leur montrer qu’ils peuvent avoir confiance en des adultes. En eux c’est inscrit, des adultes peuvent intervenir.

Le 119 Pour quoi ? Pour qui ?

Le 119 est le numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou susceptibles de l’être.
Il est notamment à la disposition des enfants et des adolescents confrontés à une situation de risque et de danger, pour eux-mêmes ou pour un autre enfant qu’ils connaissent mais aussi pour les adultes confrontés ou préoccupés par une situation particulière.
Délaissement, racket, négligence, fugue, violence, dérive, conflit au sein de la famille ou en institution sont d’autant de facteurs qui peuvent vous alerter et vous faire composer le 119 !
N’hésitez pas, c’est un numéro national gratuit, joignable 24h/24 et 7j/j de toute la France, qui n’apparaît sur aucun relevé de téléphone et qui vous assure une confidentialité de vos appels.

https://www.allo119.gouv.fr/

Ce numéro a été mis en place par l’état afin de joindre des professionnels de la petite enfance et de pouvoir échanger, prendre des mesures, même si ce n’est qu’un doute concernant la maltraitance d’un enfant (de 0 à 18 ans).

Comme je le dis souvent : les adultes abîmés sont des enfants ignorés.
Parfois nous ne sommes pas surs ce que l’on a pu entendre ou voir, ne restez pas dans le doute : appelez ! Vous ne risquez rien, l’appel est anonyme.

Le 119 c’est

  • 737 appels par jour d’enfants et adultes
  • Ecoute et conseil de professionnels qui savent écouter la parole de l’enfant
  • Le numéro n’apparait pas dans l’historique du téléphone

Souvent, on hésite à agir, par peur de représailles des parents sur les enfants, mais il faut signaler ou intervenir. Parfois cela à un effet de prise de conscience sur les parents.
Effectivement des parents peuvent être maltraitants malgré eux, fatigue, problèmes extérieurs, un bébé qui pleure tout le temps. On peut être démuni et en arriver à la violence. Surtout n’hésitez pas à tendre une main vers des proches ou des professionnels de la santé. Vous avez des PMI à disposition. On peut vous y écouter en tant que parent et enrailler la violence. Et bien entendu vous pouvez composer le 119.

Dans le doute on ne s’abstient pas quand il s’agit d’un enfant.

La maltraitance n’est pas que physique, elle peut être sexuelle, psychologique, verbale, d’ailleurs souvent, les enfants cumulent plusieurs violences.

La maltraitance commence par la gifle, par la fessée, par les chatouilles alors l’enfant dit « STOP , par le non-respect du rythme de vie de l’enfant, l’amour conditionnel, par la non prise en compte de sa parole. La liste est longue et elle rentre dans le cadre de la nouvelle loi appelée « violence éducative ordinaire ». Ces actes sont désormais punis par les tribunaux.

Je rappelle que des études scientifiques ont clairement prouvées que même à un niveau bas de violence, le cerveau de l’enfant est endommagé . C’est un enfant qui sera beaucoup plus fragile physiquement et psychologiquement.

Prenez soin de vous mais surtout de vos enfants. Il est URGENT de s’occuper de ce qui ne nous regarde pas.

LYDIE GRAL

Sources :
https://www.allo119.gouv.fr
Idées lectures :