Compulsion de répétition

Sortir du cercle des répétitions des scénarios de vie

Comme nous sommes en début d’année 2020, je vous propose de faire mieux et donc d’éviter les schémas de répétition, que ce soit au niveau sentimental, du travail ou au sein de votre famille.

Nous reproduisons tous des schémas qui ne nous conviennent pas et nous font souffrir. On les retrouve dans la relation amoureuse, au travail ou dans notre famille. Cela s’appelle la compulsion de répétition.

Nous retombons dans les mêmes fonctionnements malgré toute notre bonne volonté à vouloir les changer ou les éviter.
Lutter contre est une bataille vaine. Ces fonctionnements se reproduisent malgré nous. C’est comme s’ils étaient inscrits dans notre ADN. Cela pour une bonne raison : nous ne connaissons que ce fonctionnement, cet état, cette émotion.

Autrement dit, même si ces schémas sont nocifs pour nous, il nous prendrait plus d’énergie et d’investissement d’en changer que de les arrêter. C’est comme si nous étions « attachés » par l’affect à eux. Nous en retirons un bénéfice, celui de rester dans notre zone de confort, malgré la souffrance qu’ils entraînent.
Freud a largement prouvé que nous rejouons les mêmes situations car nous les connaissons. Nous aimons revivre les émotions connues, on peut parler d’instinct de répétition.

Toujours le même rôle subit

Un schéma de répétition peut venir d’une mémoire transgénérationnelle, par exemple si dans une famille la lignée des femmes n’épousait que des hommes alcooliques, ou si les hommes devaient travailler dans un métier qui ne les valorise pas. Le schéma de l’inceste se reproduit malheureusement souvent de génération en génération.
Ces scénarios peuvent aussi déterminer notre position dans la vie : être toujours le « mal-aimé », être le second, la victime, le colérique, l’abandonné ou avoir la même fonction dans un groupe.

L’origine traumatique

Mais l’origine peut être autre que l’environnement ou le passé familial : un traumatisme vécu trop difficile à surmonter.
En effet lorsque nous subissons un traumatisme, l’émotion submerge le nous conscient. Mais parfois il ne sait pas le gérer alors l’inconscient va atténuer cette émotion en mettant en place un schéma répétition. L’inconscient va vouloir rejouer sans cesse cette même situation afin d’essayer de revivre cette émotion enfouie et de trouver la bonne issue, mais sans y parvenir.
Je tiens à rappeler que chacun peut vire un événement différemment. C’est-à-dire que ce qui peut être traumatisant pour un enfant, une personne ne le sera pas forcement pour une autre. Je prends souvent l’exemple de deux enfants du même âge que l’on pousserait à l’eau pour « s’amuser ». L’un va rire aux éclats et l’autre vivra un réel traumatisme.
Il faut savoir respecter cela.

Sortir du cercle de répétition

Être conscient du schéma répété et vouloir en sortir n’est pas malheureusement pas suffisant. L’inconscient sera toujours plus puissant que notre volonté.
Mais des solutions pour vous aider existe, telle que l’analyse ou les constellations familiales.
Dans l’analyse, au travers de la parole, le patient, aidé du psychanalyste, va rechercher l’origine du trauma qui a entraîné cette compulsion de répétition. Une fois ce trauma revenu à la surface du conscient, l’émotion enfouie va pouvoir sortir, se libérer. Cette abréaction vécue, le patient va pouvoir comprendre ce qui a entraîné ces schémas de répétitions et en sortir. Il va trouver son « vrai » chemin de vie, celui qui lui correspond et vivre pleinement.
Il est important aussi, de travailler sur l’estime de soi afin de bannir ce/ceux qui nous font souffrir et accepter d’être heureux.

Bonne année 2020 et prenez soin de vous

LYDIE GRAL